Communiqués de presse

Tandis que toutes les fusions de sections et d’arrondissements ont été réalisées, le nouveau parti a construit les bases solides de sa politique pour les Vaudois

Voilà une année que le nouveau parti a été porté sur les fonds baptismaux. Une première année durant laquelle le parti a finalisé l’ensemble des processus de fusion de ses sections et arrondissements. Aujourd’hui, l’ensemble des entités politiques des anciennes formations radicales et libérales sont regroupées sous l’étendard PLR Vaud. Le parti a aussi pris ses nouvelles marques dans le paysage politique du canton malgré le basculement de la majorité du Conseil d’Etat à gauche. Les bases du parti sont maintenant solides. En témoigne le travail du groupe PLR au Grand Conseil qui multiplie les interventions dans l’intérêt de l’Emploi, de la sécurité, de la santé financière du canton et des conditions-cadres favorables à l’économie, dans l’intérêt de tous les Vaudois. Mais la politique vaudoise ne s’arrête pas aux murs du Grand Conseil. C’est dans cette logique que les députés PLR font actuellement le tour des arrondissements pour aller à la rencontre des responsables régionaux et aborder la question complexe de l’aménagement du territoire. En parallèle, le PLR Vaud a organisé sa première université d’été réunissant une centaine de membres pour évoquer les thèmes de la santé, du social et de la mobilité.

Lire la suite

La population suit le PLR Vaud en choisissant de renforcer la sécurité, l’emploi et la protection de la santé

Lire la suite

Hausse des charges, hausse de la dette : l’orientation de la majorité du Conseil d’Etat conforte le PLR dans ses inquiétudes

Certes, le projet de budget du canton pour l’année 2014 présente un excédent de revenus. Certes, le gouvernement présente un budget équilibré pour la 8ème année consécutive. Autant d’éléments qui témoignent du dynamisme économique et démographique du canton, mais qui sont surtout à mettre au bilan de l’excellent travail du grand argentier Pascal Broulis. Compte tenu de la situation économique internationale et des hausses de prestations dans les secteurs santé, social et formation notamment, un tel résultat n’allait pas soi. Toutefois, ces éléments réjouissants constituent l’arbre qui cache la forêt. Une forêt de hausses en l’occurrence. Hausse d’ETP et donc des charges, investissements sans priorisation générant une hausse de la dette : les signaux virent inexorablement au rouge et alarment le PLR. Cette tendance est visible dans les dépenses de fonctionnement qui augmente de 3,8%. Une augmentation supé- rieure à la croissance économique !

Lire la suite