Communiqués de presse

La troisième tentative de la gauche ne sera pas la bonne

Le PLR Vaud se félicite du refus probant par le peuple suisse de l’énième initiative de la gauche pour une Caisse unique. Marquée par une campagne émotionnelle où les initiants ont usés de chiffres mensongers, le résultat à l’échelle nationale – sans röstigraben – est réjouissant. La liberté de choix des médecins, un système sans dette et la peur d’un monstre bureaucratique ont eu raison d’un changement de paradigme qui aurait poussé la Suisse dans un système étatique, dont les résultats à l’étranger dé- montrent les limites. L’idée relayée aujourd’hui encore, d’instaurer des caisses publiques dans les cantons ayant dit OUI, est absurde et tout simplement contraire au fédéralisme. Le PLR rejette fermement cette proposition et s’opposera à toutes velléités affichées du ministre de la santé dans ce sens. Envisager une modification aussi fondamentale de notre système de santé qui, en comparaison internationale peut être qualifié comme étant parmi les meilleurs, relève de l’inconscience.

Le PLR prend cependant acte du fait que la population vaudoise ait accepté l’initiative. Cette dernière n’aurait toutefois garanti aucune baisse des coûts des primes ou de la santé, mais le ressenti à l’égard des assureurs semblent avoir joué un rôle important. Pour le reste, la population demeure satisfaite d’un système qui n’exclut personne et est dépourvu de dettes. Le PLR Vaud sera attentif ces prochaines années à ce que les efforts parlementaires à Berne, en matière de transparence ou de compensation des bons risques, soient poursuivis. Conscients du fait qu’aucun système n’est parfait, les Suisses continuent toutefois d’apprécier leur système de santé qui offre un accès au soin à tous.

Lire la suite

Le budget est bien tenu, mais il cache des lendemains qui déchantent

Les années se suivent et se ressemblent. La patte de la majorité de gauche du gouvernement se fait tristement ressentir année après année, que cela soit dans l’augmentation des dépenses ou la croissance des ETP (+275). Dans cette situation, l’excellent travail du Grand argentier Pascal Broulis doit être souligné. Toutefois, ses efforts sont l’arbre qui cache la forêt. Les signaux virent inexorablement au rouge et alarment le PLR. La croissance des charges courantes enfle de 2.8 % soit, une nouvelle fois, plus que la croissance du PIB. La situation économique en Europe, comme dans les cantons qui nous entourent, reste préoccupante. Le canton de Vaud fait encore figure d’exception. Il ne sera pas, à terme, épargné par un tassement économique, sans compter de nombreux objets de votations qui laissent planer une dangereuse incertitude. La gauche, elle, n’en a cure. Elle sera la première à s’offusquer lorsque des coupes douloureuses seront nécessaires pour équilibrer la situation budgétaire.

Lire la suite

Une réforme vitale pour l’avenir de la compétitivité vaudoise

Depuis quelques années, les pressions exercées de l’étranger contraignent la Suisse et les cantons à réviser leur politique fiscale. Avec elles, c’est l’attractivité et la compétitivité de notre pays et des cantons qui sont mises en danger. Dans ce contexte et en matière de fiscalité des entreprises, le canton de Vaud se situe en queue de peloton. Avec un taux culminant à 29.8% (23.00% net), notre canton n’est tout simplement plus compétitif. Pour le PLR Vaud, la réforme fiscale envisagée par le Conseil d’Etat, la plus importante jamais entreprise depuis les années quarante, constitue une adaptation indispensable afin d’éviter des délocalisations et afin de maintenir notre attractivité face aux autres cantons et pays qui nous entourent.

Lire la suite