Réforme des retraites : le plan B du PLR devient le plan A du Conseil fédéral

Le PLR exige un planning plus serré

Il y a presque trois mois jour pour jour, le 24 septembre 2017, les Suissesses et les Suisses ont rejeté la réforme de la prévoyance vieillesse. Tout le monde s’accorde sur l’urgence et la nécessité d’une nouvelle réforme. Aujourd’hui, le conseiller fédéral Alain Berset s’est enfin prononcé sur la suite des démarches. Les éléments de réforme proposés reprennent les principales exigences du plan B du PLR.Les Libéraux-Radicaux. Cependant, le planning prévu avec une entrée en vigueur en 2021 est trop lent. 

news

Après le naufrage de la réforme de la prévoyance vieillesse, le conseiller fédéral Alain Berset avait annoncé qu’il reviendrait sur le dossier avant la fin de l’année et déciderait de la suite des démarches. Aujourd’hui, il a enfin communiqué à ce sujet. L’orientation prévue de la réforme présente une procédure en deux objets distincts pour l’AVS et la LPP. Néanmoins, le planning prévu est trop lent, d’autant que les mesures nécessaires sont connues depuis longtemps. La réforme des retraites constitue la plus grande préoccupation des Suissesses et des Suisses. C’est pourquoi le PLR exige une procédure plus rapide, afin de viser une entrée en vigueur au 1er janvier 2020. Pour ce faire, il prévoit un rythme de séances plus soutenu pour les commissions concernées.

Le plan B du PLR devient le plan A

Le PLR s’engagera dans le débat pour défendre les exigences présentées dans son plan B. L’AVS est prioritaire, étant donné que sa situation financière se détériore rapidement. En plus de l’harmonisation de l’âge de la retraite des hommes et des femmes à 65 ans, le PLR exige l’octroi de plus de moyens issus de la TVA. Des mesures de compensation dans le premier pilier pour les classes de revenus plus faibles, limitées dans le temps, sont également envisageables. L’objectif est de pouvoir, durant cette législature encore, réaliser une votation. Un retard dans le dossier LPP ne peut pas être accepté par le PLR. Il faut dès à présent charger les partenaires sociaux de prendre les mesures nécessaires pour juguler la redistribution injuste des jeunes aux seniors dans la LPP.

Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.