Un petit pas vers une réforme durable des retraites

Des améliorations devront encore être apportées au projet « AVS 21 »

La prévoyance vieillesse est la première préoccupation des Suissesses et des Suisses. Après le rejet de la Prévoyance vieillesse 2020, en septembre 2017, un nouveau projet de réforme durable sur le  plan financier et juste d’un point de vue intergénérationnel doit rapidement être mis sur les rails. Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui son projet de réforme « AVS 21 ». Il contient plusieurs éléments du Plan B du PLR, entre autres l’ajustement de l’âge de la retraite à 65 ans, mais également une augmentation inacceptable de la TVA de 1,5%. Cette réforme doit stabiliser l’AVS sur le plan financier pour ces prochaines années. Pour ce faire, elle ne doit toutefois pas se limiter à un accroissement des recettes. Le PLR procèdera à une analyse détaillée du projet dans le cadre de la procédure de consultation, en tenant compte des débats parlementaires en cours autour du Projet fiscal 17.
 

news

La prévoyance vieillesse est la première préoccupation des Suissesses et des Suisses. Après le rejet de la Prévoyance vieillesse 2020, en septembre 2017, un nouveau projet de réforme durable sur le plan financier et juste d’un point de vue intergénérationnel doit être mis sur les rails au plus vite. Une adaptation de l’âge de la retraite à 65 ans pour l’ensemble de la population est juste et sensée. Les mesures de compensation prévues pour les revenus les plus modestes sont certes nécessaires, elles doivent toutefois rester limitées dans le temps.  Par ailleurs, elles ne devront en aucun cas générer de quelconques extensions des prestations. Les compensations pour l’ajustement de l’âge de la retraite devront rester raisonnables par rapport aux économies réalisées.

Une augmentation de 1,5% de la TVA est bien trop élevée

D’une part, le PLR salue le fait que d’autres éléments importants de son Plan B, comme la flexibilisation de l’âge de la retraite entre 62 et 70 ans combinée avec des incitations financières encourageant le travail au-delà de l’âge de référence, aient été repris dans le projet du Conseil fédéral. D’autre part et par respect pour le contrat intergénérationnel, le PLR se prononce clairement contre l’augmentation massive de la TVA de 1,5% proposée par le Conseil fédéral. Dans le cadre de la procédure de consultation, le PLR analysera en profondeur le projet du Conseil fédéral. Pour ce faire, il tiendra également compte des mesures relatives aux recettes prévues pour le financement de l’AVS dans le cadre des débats parlementaires sur le Projet Fiscal 17.

Une réforme structurelle de la prévoyance vieillesse digne de ce nom reste d’actualité

A moyen terme, la Suisse a besoin d’une réforme plus ambitieuse, qui s’attaquera aux véritables problèmes structurels existant dans les premier et deuxième piliers. Le présent paquet « AVS 21 » n’est qu’un premier, petit pas dans cette direction. Notre système de retraites doit être adapté aux réalités démographiques. Dans ce contexte, la réforme du 2ème pilier reste elle-aussi urgente. La redistribution injuste des jeunes vers les retraités doit cesser au plus vite. Le PLR demande que le Conseil fédéral informe au plus vite sur les progrès réalisés dans les discussions entre partenaires sociaux.


Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.