Adapter les franchises pour freiner l'augmentation des coûts dans le système de santé

Le PLR demande des mesures plus poussées qui profitent à tous les assurés

Le système suisse de santé est performant, de très haute qualité, et doit le rester. Cependant, la hausse des coûts a pris des proportions alarmantes. PLR.Les Libéraux-Radicaux veut s'attaquer aux mauvaises incitations dans le système de santé, sans pour autant compromettre la qualité des prestations fournies. Le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui d'adapter les franchises à l'évolution des coûts. Cette décision est un pas dans la bonne direction. Le PLR demande néanmoins des mesures plus poussées et qui profitent à tous.
 
 

news

Les franchises ont été adaptées pour la dernière fois en 2004. Par conséquent, la participation directe aux coûts assumée par les assurés a baissé depuis l'entrée en vigueur de la LAMal, alors que le financement à charge de la collectivité – primes et impôts – a quant à elle très nettement augmenté. La participation directe aux coûts contribue cependant à freiner l'augmentation des coûts. Les franchises constituent en outre le moyen le plus efficace à disposition des citoyens pour réduire leurs primes maladies. Le PLR avait déjà salué au Parlement la décision prise aujourd'hui par le Conseil fédéral concernant l'adaptation des franchises. Le projet présenté fera l'objet d'un examen approfondi dans le cadre de la consultation parlementaire.
 
De meilleures adaptations des franchises en faveur de tous les assurés
Une chose est sûre, l'adaptation des franchises proposée par le Conseil fédéral n'est pas suffisante. En 2016, le PLR avait déjà introduit trois motions demandant entre autres une augmentation de la franchise de base et de la franchise maximale. Les assurés optant pour une franchise plus élevée et donc disposés à assumer un risque financier plus élevé doivent pouvoir profiter de primes plus basses. Et ce ne sont pas seulement les personnes en bonne santé qui profiteraient ensuite des économies réalisées, mais également – de manière indirecte – les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes âgées. Les motions ont été largement acceptées par le Conseil national au cours de la session de printemps 2018 et seront désormais traitées par le Conseil des Etats. Le PLR continuera de veiller à ce que l'augmentation des coûts soit freinée grâce à une plus grande responsabilité individuelle.
 
Motions PLR sur l'assouplissement des franchises : 16.3110, 16.3111, 16.3112
Blog : Santé: Le grand défi de la maîtrise de la hausse des coûts
 
Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.