Communiqués de presse

Le PLR bloque l’arrosage automatique de Pierre-Yves Maillard

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux Vaud se félicite d’avoir mis un frein à la politique d’arrosage du conseiller d’Etat Pierre-Yves Maillard. Le PLR salue la cohésion de la majorité de centre-droite du Grand Conseil. Cette majorité a en effet adopté un amendement de la Commission des finances soutenue par les députés PLR Frédéric Grognuz, président de la commission des finances et François Payot, qui visait à ne pas relever les subsides aux primes d’assurance maladie. Cet amendement central du budget 2013 a permis de freiner les ardeurs dépensières de la gauche. Après les correctifs apportés aux PC Famille et l’augmentation des allocations familiales, le PLR estime qu’au lieu de distribuer tout azimut en élargissant la liste des récipiendaires des aides, il convient de se concentrer sur ceux qui en ont vraiment besoin. Cette décision permet en outre de rappeler à la gauche qu’il est essentiel de consulter les communes qui financent pour moitié la facture sociale de ce canton au lieu de tenter des passages en force. Les avertissements financiers, en provenance des communes, sont pour le moins alarmants. Il convient donc de ne pas oublier ce partenaire important de la politique cantonale.

Lire la suite

Esquisse d’une solution heureuse pour l’avenir du Grand Conseil

Suite à la communication de ce jour du Conseil d’Etat relative au projet de reconstruction du Parlement cantonal, le Groupe PLR salue le travail du Conseil d’Etat et notamment celui du Conseiller d’Etat Pascal Broulis. En outre, le PLR relève avec satisfaction, que les principaux reproches émis par les référendaires ont été corrigés.

Lire la suite

Le canton de Vaud s’engage dangereusement sur le chemin de la nonmaîtrise des dépenses

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux Vaud a pris connaissance du programme de législature 2012-2017 du Conseil d’Etat. Les craintes envisagées se concrétisent. Le gouvernement à majorité de gauche a choisi la philosophie de la non-maîtrise des dépenses plutôt qu’une rigueur plus en phase avec le contexte économique général. Après huit années de baisse continue de la dette, grâce à la politique responsable des partis du centre droite, le canton de Vaud s’engage désormais sur le chemin de l’endettement. S’il faut saluer la volonté de l’ensemble du Conseil d’Etat d’investir en matière d’infrastructures, le PLR aurait souhaité que cette politique s’accompagne d’une réduction des charges. A ce titre, la lecture du dernier paragraphe du programme ne rassure pas le PLR qui veillera à ce que la dégradation de la situation économique ne conduise pas à un «accroissement soutenu des charges, notamment celles liées au secteur social». Par ailleurs, il est inquiétant que les 23 mesures proposées par le gouvernement ne fassent pas l’objet d’une planification détaillée pour chacune d’entre elles. Le gouvernement s’est en effet cantonné à définir une enveloppe annuelle. Consolider les atouts du canton, c’est l’un des défis avancés par le président du Conseil d’Etat. Pour le PLR, la santé financière du canton constitue un atout majeur. C’est cette santé financière qui a permis, ces dernières années, de financer les investissements sans recours à la dette et de mener une politique sociale parmi les plus généreuses de Suisse. Jusqu’à quand ?

Lire la suite